Cherbourg est la moins meurtrie des grandes villes normandes. Les travaux de la digue centrale, interrompus à nouveau entre 1813 et 1832, ne sont terminés que sous Napoléon III, en 1853, tandis que les digues de l’Ouest et de l’Est sont achevées en 1895. Aussi les compagnies Cunard Line (38 700 passagers en 1921, la moitié du trafic cherbourgeois), White Star Line (22 000 passagers, un quart du trafic), et Red Star Line commandent-elles, en 1922, à René Levavasseur l’hôtel Atlantique (aujourd'hui siège de la Chambre de commerce et d’industrie) pour recevoir les émigrants et interner ceux qui nécessitent quarantaine ou désinfection. Le 9 octobre 1896, dans le cadre de l'Alliance franco-russe, le tsar Nicolas II assiste à une revue maritime, elle comprenait, commandée par l'amiral Regnault de Prémesnil le Hoche, le Jemmapes, le Bouvines, le Valmy, l'Amiral Tréhouart, le Dupuy-de-Lôme, le Chasseloup Laubat, le Friant, les contre-torpilleurs Cassini, l'Epervier, le Lance, le Palve, le Surprise, l'Aquilon, l'Ariel. Jacky Desquesnes, Duel au large : la guerre de Sécession devant Cherbourg (19 juin 1864), éditions Charles Corlet, … On dénombre 763 morts et 493 disparus. En janvier 1794, alors qu’une large majorité des prêtres ont émigré, le représentant du peuple Bouret ordonne le saccage des ornements, statues, draperies et orgues de l’église de la Trinité. L'Histoire de la ville de Cherbourg, par Voisin-la-Hougue, fut composée dans l'intervalle de 1720 à 1740. Aidé des Anglais, Montgomery débarque en mars à la Hougue à la tête de plusieurs milliers d'hommes, et prend Valognes, Carentan, Saint-Lô et Domfront. Il dure trois mois selon Voisin-La-Hougue, dix selon les. Mais le 21 juillet en fin de journée, des ouvriers de la digue et des matelots se réunissent place du Calvaire pour réclamer l’ouverture des magasins de blé et du pain à bas prix. Cherbourg fusionne le 1er mars 2000 avec la commune voisine d'Octeville, pour former Cherbourg-Octeville. Les Parapluies de Cherbourg Si vous avez aimé Les Parapluies de Cherbourg, film culte signé Jacques Demy, sur une musique de Michel Legrand, vous ne pouvez pas louper la visite de la Manufacture de Parapluies de Cherbourg. La manifestation, rassemblant plusieurs milliers de personnes, où l’on voit notamment Bernard Cauvin, alors seulement syndicaliste, grimpé sur les grues qui devaient décharger le convoi nippon, se termine par des heurts violents avec les forces de l’ordre. Les dockers bloquent le port, et ainsi au large 300 passagers britanniques des ferries. En 1913, Cherbourg reçoit 500 paquebots et 70 000 passagers[38]. Les travaux de fortifications et d’aménagement du château débutent l’année suivante mais ses opposants, dont Louvois, parviennent en décembre 1688, par crainte des attaques anglaises et par jalousie, à convaincre le Roi d’arrêter les travaux. Line: 24 Opération Arche de Noé : l’affaire des vedettes de Cherbourg. Durant la Première Guerre mondiale, le trafic est entièrement suspendu après le torpillage par les U-Boot allemands, devenus maîtres des mers, du Lusitania de la Cunard, où périssent 1198 passagers le 7 mai 1915 au large de l'Irlande[37]. En remerciement de ses services, Henri III nomme Matignon lieutenant-général de Normandie et gouverneur de Cherbourg en 1578, puis maréchal l’année suivante. La ville est saccagée en 1284 et 1293, l’abbaye et l'hôtel-Dieu pillés et incendiés, mais le château, où la population est retranchée, résiste. Le 9 octobre 1896, dans le cadre de l'Alliance franco-russe, le tsar Nicolas II assiste à une revue maritime, elle comprenait, commandée par l'amiral Regnault de Prémesnil le Hoche, le Jemmapes, le Bouvines, le Valmy, l'Amiral Tréhouart, le Dupuy-de-Lôme, le Chasseloup Laubat, le Friant, les contre-torpilleurs Cassini, l'Epervier, le Lance, le Palve, le Surprise, l'Aquilon, l'Ariel. Durant la Première Guerre mondiale, le trafic est entièrement suspendu après le torpillage par les U-Boot allemands, devenus maîtres des mers, du Lusitania de la Cunard, où périssent 1198 passagers le 7 mai 1915 au large de l'Irlande[37]. Dès lors et jusqu’à la victoire de 1945, le débarquement journalier des approvisionnements et du matériel militaire fait de Cherbourg le plus grand port du monde. Mais le nombre de quotas américains d’émigration est réduit à cause de la crise de 1929, leur nombre passant de 41 000 à 8 000 entre 1922 et 1935. Les troupes américaines encerclent la ville le 21 juin. Pour accueillir au mieux les escales, la Chambre de commerce fait construire un port en eau profonde, conçu par Paul Minard, puis une nouvelle gare maritime imposante. Pillée et ravagée par plusieurs raids normands entre 841 et 895, affligée par la peste et la famine à la même époque, Cherbourg est rattachée au Duché de Normandie avec le Cotentin, en 933, par Guillaume Longue-Épée. En 1869, on compte 47 escales et 1 175 passagers pour un tonnage de 81 507 ; 31 ans plus tard il s'élève à 1 651 884 avec 378 escales et 30 313 passagers[36]. Il établit sa résidence à Cherbourg jusqu'à retrouver son trône. Cependant, si les reliques trouvées sur le territoire (villas aux Mielles, pièces sur l'île Pelée et à la Roche-qui-Pend…) attestent de la présence romaine, des doutes subsistent sur la localisation de Coriallo en raison du manque de précision de la Table de Peutinger, et certains auteurs placent la cité vers Urville-Nacqueville ou Beaumont-Hague, tandis que d’autres, comme Claude Pithois, pensent qu'il s'agissait une agglomération de villages celtes protégés par le Hague-Dick sur le territoire d’Omonville-la-Rogue, Digulleville et Omonville-la-Petite[3]. Noté /5. Parmi eux se trouve la famille nobiliaire d’Entremont, dont l’ancêtre Philippe Mius d'Entremont (1601-1700), baron de Pobomcoup, était originaire de Cherbourg. 50 histoires insolites qui ont marqué le département de la Manche au fil des siècles. Line: 107 Function: require_once, Message: Undefined variable: user_membership, File: /home/ah0ejbmyowku/public_html/application/views/user/popup_modal.php L’Hôtel-dieu, détruit par les flammes cette même année, n'est reconstruit qu’en 1639. Le 4 août 1858, à l’occasion de son retour, en tant qu’empereur, pour l’inauguration de la ligne Paris-Cherbourg, une statue équestre de Napoléon est érigée à l'Arsenal. À la veille de la Révolution française, toutes les conditions sont réunies pour la survenue d’un mouvement politique : un corps municipal mésestimé, un Dumouriez favorable au renversement de celui-ci que soutiennent des bourgeois de robe réformateurs, un duc de Beuvron sans autorité et une population ouvrière soumise à la disette, des hostilités au sein du pouvoir militaire et des bourgeoisies, dues aux mauvaises récoltes et au chômage créé par l’abandon des cônes et le ralentissement des travaux. À la suite de ces ravages, Philippe le Bel fait fortifier la cité en 1300[5]. Avec ces travaux, Cherbourg – depuis longtemps port commercial de faible importance, ville sans université ni activité culturelle, régulièrement pillée, aux faibles relations avec Paris – acquiert un poids essentiel dans le Cotentin et cela se traduit, à la veille de la Révolution française, par la création de réseaux de sociabilités par les bourgeois réunis en associations – comme la Société royale académique de Cherbourg en 1755 et la loge « la Fidèle maçonne Â»[25]. Rasée en 1778, elle était située sur l’actuelle place Bricqueville. Surtout, la main-d'œuvre locale trouve des emplois comme dockers, agents d'accueil et navigants des transbordeurs. On donne finalement raison à La Bretonnière. Line: 479 L’arsenal et les forts de la digue résistent une journée de plus. Les travaux de la digue sont conclus par la Troisième République, avec l’adjonction des digues de l’Est (1890-1894) et de l’Ouest (1889-1896), et la construction de la Petite rade (digue du Homet, 1899-1914, et digue des Flamands, 1921-1922). Dans les esprits, un port de commerce devient conciliable avec un port militaire[38]. Histoire de la ville de Cherbourg / de Voisin-la-Hougue ; continuée depuis 1728 jusqu'à 1835, par Verusmor -- 1835 -- livre Les travaux de fortifications et d’aménagement du château débutent l’année suivante mais ses opposants, dont Louvois, parviennent en décembre 1688, par crainte des attaques anglaises et par jalousie, à convaincre le Roi d’arrêter les travaux. Le 24 décembre 1944, le paquebot belge Léopoldville, chargé de 2 237 soldats américains de la 66e division d’infanterie, les Black Panthers, est torpillé par un sous-marin allemand au large de Cherbourg. Port de pêche gaulois, devenu place forte à la pointe du Cotentin à partir des Romains, Cherbourg devient un enjeu stratégique de la guerre de Cent Ans.Avec la décision d'établir une rade artificielle par la construction d'une digue, puis l'établissement d'un port militaire, Cherbourg se développe fortement au XIX e … À la veille de la Révolution française, toutes les conditions sont réunies pour la survenue d’un mouvement politique : un corps municipal mésestimé, un Dumouriez favorable au renversement de celui-ci que soutiennent des bourgeois de robe réformateurs, un duc de Beuvron sans autorité et une population ouvrière soumise à la disette, des hostilités au sein du pouvoir militaire et des bourgeoisies, dues aux mauvaises récoltes et au chômage créé par l’abandon des cônes et le ralentissement des travaux. On conclut en 1788 à l’échec de l’option de Cessart et on revient, les caisses vides, à la conception de La Bretonnière. Quant à l’édification, Decaux vante les mérites des caissons de maçonnerie de béton tandis que La Bretonnière préfère le sabordage de vieux navires de guerre et un enrochement à pierres perdues. En juillet 1346, 40 000 soldats d’Édouard III, débarqués à la Hougue, prennent sans résistance les places du Cotentin mais se heurtent à la défense de Cherbourg dont les faubourgs sont une fois de plus saccagés. Erreur cruciale. Des constructions prennent la place des anciennes fortifications et englobent peu à peu le faubourg proche de la Divette. Le 5 septembre 1850, le peuple accueille le président Louis-Napoléon Bonaparte par une « Vive la République Â» et « Vive Napoléon Â» mêlés. À l'extérieur et au sud des remparts, le faubourg, le long de la Divette, était fréquenté par les matelots[18]. Des années 1970 à 1990, deux autres grands chantiers du Nord-Cotentin, l’usine de retraitement de la Hague et la centrale nucléaire de Flamanville, accentuent le développement industriel d’une cité qui vit alors son âge d’or[44] à travers ce que le journaliste François Simon nomme les « industries de mort Â», puisqu’environ deux tiers du tissu industriel local sont liés à la défense et au nucléaire[41]. Il faut rester au plus près du comment matérialiser cette page-là de l’Histoire, sur un site défini, que ce projet s’intègre à un autre monument de commémoration déjà existant. Les CMN complètent une spécialisation militaire de l’économie cherbourgeoise. Fort du Roule : Musée de la Libération qui retrace les différentes étapes de la seconde Guerre … Contrairement à ce qui a été parfois prétendu, le peintre n'a pas assisté à l'événement, il a réalisé son œuvre à partir de gravures de presse[33]. de. En 1803, Cherbourg est à l’abri des attaques anglaises et devient un port d’attache de corsaires. La dernière modification de cette page a été faite le 15 octobre 2020 à 15:25. Cherbourg-en-Cotentin is located at the northern tip of the Cotentin Peninsula, in the department of Manche, of which it is a subprefecture.At the time of the 1999 census the city of Cherbourg had an area of 6.91 square kilometres (2.668 sq mi), while the city of Octeville had an area of 7.35 km 2 (2.838 sq mi).