Ils ont réussi à maintenir leur texte intéressant du début à la fin. Professeur d’histoire moderne à l’université de Zurich ; 2014-18 : Fellow de l’Australian Research Council, attaché à l’université de Newcastle NSW. - Pourquoi l’année 1917 marque t’elle un tournant dans la guerre ? Quatre ans plus tard, Talaat deviendra grand vizir (Premier Ministre). Les cadres de l’Empire ottoman furent ... Aimés de tous, les félins déambulent à leur guise dans les rues de la ville. Pacha renvoie au soulèvement, respectivement à la résistance arménienne à Van, aux abords du front oriental, qui a commencé le 22 avril et est bien organisée. Il est turc. Le génocide arménien se déroulait sur fond d'affrontements entre les forces turques et russes sur le front Caucase. Ce sont principalement les chrétiens, considérés comme inassimilables, mais aussi des non-Turcs comme les Kurdes et les Arabes qui sont ciblés par cette politique de « turquisation » de l’Asie mineure. Ces massacres furent le résultat d'une politique délibérée d'une partie des dirigeants de... http://orientxxi.info/l-orient-dans-la-guerre-1914-1918/les-racines-du-genocide-armenien,0827. Au printemps 1941, en pleine bataille d’Angleterre, Rudolf Hess, le « dauphin d’Hitler », s’envole vers la Grande-Bretagne, afin de négocier la paix avec les Anglais. À l’automne 1895, un premier projet, soutenu par la communauté internationale, a été signé par le gouvernement ottoman après un massacre localisé. Le génocide jeune-turc doit être compris comme l’expression d’une politique intérieure nationale et social-révolutionnaire de komitaji impériaux qui, se sentant menacés, savent utiliser la situation apocalyptique de la première guerre mondiale au profit de leur conception radicale de l’avenir de l’Asie mineure, et n’hésitent pas à perpétrer un massacre de masse accompagné de pillages. - Quel rôle les femmes ont elle joué dans la 1er guerre mondiale ? La nouvelle de son assassinat fait la une des quotidiens internationaux dès le lendemain. Le résultat correspond à l’individu qu’il a suivi jusqu’au 4 Hardenberstrasse. d'Histoire-Géopgraphie. Le 24 avril marque le centenaire du génocide arménien perpétré en pleine première guerre mondiale. Il s’imaginait penseur d’un nouveau millénaire expurgé du poids du christianisme et de ses « races impures », rêvant à une Allemagne conquérante. Hitler : les femmes qui ont compté dans sa vie. Ils ont compris le traité de Lausanne, ou plutôt ont voulu le comprendre comme une confirmation de son succès et comme l’acceptation du génocide et dudemographic engineering. Ils ne manquent pas. Le gouvernement du Comité se considère alors en guerre totale et perçoit directement les événements extrêmes qui ont alors lieu en Europe : les batailles de masse, la guerre sous-marine menée aussi contre les paquebots, le recours aux gaz toxiques en Belgique en avril 1915, les déportations massives de juifs, de Polonais et d’Allemands menées par les Russes à l’été 1915. Comme dans la période 1908-1912 le gouvernement ottoman, en dépit d’efforts initiaux, ne parvient pas à résoudre les problèmes et qu’il commence à assurer son pouvoir dans les provinces orientales plutôt ébranlé en cooptant les chefs locaux, les représentants des Arméniens ottomans se tournent vers la diplomatie internationale. Le génocide arménien se déroulait sur fond d'affrontements entre les forces turques et russes sur le front Caucase. Des passants, alertés par la détonation, ont fait barrage au fuyard. 28:22. On peut dire que le génocide arménien était le premier génocide du vingtième siècle. Or une nouvelle loi avait été introduite, la loi de déportation qui autoriserait le transfert de toute personne désignée comme menace nationale. Les dernières semaines de pourparlers, fin 1913-début 1914 donnent lieu à un éloignement croissant entre les Arméniens et les responsables jeunes-turcs. Les menées jeunes-turques de 1915-1916 contre les propres citoyens arméniens demeurent toutefois inédites. À la veille de la guerre mondiale, les partenaires s’éloignent l’un de l’autre, en lien avec des réformes menées dans la zone de résidence peu sûre kurdo-arménienne des provinces ottomanes orientales. À l’instigation de la Russie et avec la participation de l’Allemagne, qui s’engage pour la première fois dans cette affaire, un plan est élaboré par le gouvernement ottoman et des représentants arméniens, que le gouvernement du Comité jeune-turc signe à contrecœur le 8 février 1914. La scène a eu plusieurs témoins visuels. La campagne du Caucase s’achève début janvier 1915 par une catastrophe ; plus de la moitié des 120 000 soldats meurent et des épidémies s’étendent. Après la fin du génocide, le principal personnage politique, le ministre de l’intérieur qui est devenu entre temps grand vizir tente de normaliser la nouvelle situation de l’empire : il s’agit notamment de faire avancer l’économie nationale (millî iktisâd) sur des bases musulmanes, et d’utiliser pour cela les très importants biens arméniens spoliés. Longtemps, les Balkans ont été au cœur de cette question ; c’est encore le cas dans les prémisses de la révolution jeune-turque de 1908, au sujet de la Macédoine. Sauvegarder cet article pour le lire plus tard en appuyant sur ce bouton, Pour sauvegarder cet article et le retrouver facilement, vous devez vous connecter, Recevez toutes les informations sur ce thème, Ce thème a bien été ajouté à votre compte, Ce thème a bien été retiré de votre compte. L’enquête qui démarre ne tarde pas à découvrir qu’il s’agit d’une fausse identité. Brutal et omnipotent, Talaat Pacha est l’un des «Trois Pachas», avec Enver Pacha (ministre de la Défense) et Djamal Pacha (ministre de la Marine), un triumvirat qui s’octroie les pleins pouvoirs par la force en 1913. La sortie de la guerre de la Russie et le traité de Brest-Litovsk, le 3 mars 1918, semblent confirmer jusqu’à l’été 1918 la vision nationale et impériale de Talaat Pacha, relative à un État turc moderne aux possibilités d’expansion et d’influence jusqu’à l’Asie centrale. Le 29 mai 1915, les attaques contre la population arménienne par les Turcs étaient officiellement sanctionnées par la loi. À Constantinople, à l’exception des leaders mentionnés plus haut, les Arméniens établis de longue date sont épargnés, les autres sont persécutés comme partout ailleurs. Ce sujet, qui touche de nombreuses familles en Turquie, a longtemps été tu. - Montrez que le premier conflit mondial fut une guerre totale. L’empire ottoman subissait de nombreux mouvements d’indépendance régionals, dont celui des Arméniens. En 1915, la situation devenait critique, après la révolte de la population de la ville de Van contre le gouverneur turc au reproche des forces russes. Pour le moment une narration exhaustive des bouleversements historiques globaux des années 1910 reste à produire, qui inclurait le monde ottoman tardif, l’imbrication de la question orientale dans la diplomatie et la nouvelle politique belliqueuse des Jeunes-Turcs tournée vers l’intérieur. La victime de ce crime de sang-froid était en possession de papiers au nom d’Ali Salieh Bey, homme d’affaires résidant au numéro 4 de la Hardenbergstrasse. Les chrétiens arméniens étaient l'un des nombreux groupes ethniques vivant dans l'Empire ottoman. Le but est atteint. Il met alors en avant des actions spontanées perpétrées par des réfugiés issus des Balkans (muhacir) et l’obligation de les établir quelque part. Certains issus de la résistance sur le territoire ottoman. Dans la province de Diyarbekir trois gouverneurs de districts qui avaient refusé les ordres sont exécutés, d’autres mutés. De même, la campagne menée dans le nord de l’Iran échoue. De fait, la mise à l’écart des Arméniens contribue à l’idée de faire du cœur du monde plurinational ottoman un foyer national turco-musulman souverain, sans aucune limitation. A l’issue de son IXe Congrès, qui s’est ouvert le 27 septembre 1919 à Erevan, capitale de la jeune République d’Arménie, la Fédération révolutionnaire arménienne (Dachnak, parti marxiste au pouvoir) décide, à huis clos, de constituer un commando secret. Visite à Cihangir, un quartier d'Istanbul où ils vivent comme des coqs en pâte. - Décrire  la vie des soldats dans les tranchées  et des populations à l'arrière. Par conséquent l’élite arménienne était en état d’arrestation, en outre la population arménienne avait été publiquement représentée comme ennemi intérieur et elle avait été placée en détention. Les guerres balkaniques de 1912-1913 confrontent l’élite de l’empire ottoman à la réalité selon laquelle les Balkans sont définitivement perdus, eux qui à côté de l’Asie mineure avaient constitué le principal pilier de l’empire ottoman depuis leXIVe siècle. De fausses pistes en heures d’attente devant une adresse erronée, la traque est longue. L’armée russe et l’armée turque avaient recruté des unités de volontaires arméniens. L’idée d’une Anatolie comme foyer national turc (Türk Yurdu) remonte à la veille de la guerre mondiale et s’accompagne pendant la guerre chez les komitaji d’objectifs impériaux, qui sont définitivement frustrés à la fin de l’été 1918. : 1914-1918 L’encyclopédie de la Grande. Et si la fille d’Atatürk avait été… arménienne ? Mais les femmes ont tenu aussi une place importante dans le quotidien d’Hitler. - Quel rôle les femmes ont elle joué dans la 1, première guerre mondiale a bouleversé l'Europe, - Montrez les souffrances des civils pendant la, - Montrez quelles sont les conséquences de la. A mon avis, cet article décrit bien les circonstances et les tueries condamnables subis par les Arméniens. - Montrez les souffrances des civils pendant la première guerre mondiale, - Montrez quelles sont les conséquences de la première guerre mondiale. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires. La « question orientale », objet de la diplomatie internationale irrésolu depuis la fin du XVIIIe siècle interroge la destinée de l’empire ottoman, et partant pose la question de la possibilité de réformes, comme celle de perspectives post-ottomanes au Proche-Orient. Génocide arménien : le journal d’une survivante des “marches de la mort", Chute de l'Empire ottoman : l'Allemagne, cet allié fatal, Jeunes-Turcs : la page la plus noire de l’histoire de l’Empire ottoman, Musée ou mosquée ? En vous aidant des documents du manuel p. 42-43 et des réponses aux questions 1 à 3 ou de l’extrait vidéo du documentaire « Apocalypse Première Guerre mondiale » (DVD 1, La Rage, Chapitre 7 )! Depuis la naissance du IIe Reich en 1871, un mouvement mêlant racisme, pangermanisme et esprit de revanche prépara ... Sous l’Empire ottoman, siroter un petit noir pouvait valoir d’avoir la tête coupée. Sa famille a péri pendant qu’il se battait contre les Turcs dans le Caucase, dans un bataillon de l’armée russe. Vous pouvez évoquer  les conséquences sur le plan humain puis matériel et économique et enfin sur le plan territorial. - Démontrez que la mobilisation fut général pendant la 1ere guere mondiale. J’ai d’autant plus aimé le fait qu’ils aient utilisé beaucoup d’exemples afin que le lecteur ait une meilleure image à ce sujet. Il me dérange un peu que vous n’avez pas parlé du conflit qui existe encore aujourd’hui face à ce génocide il y a plus de 100 ans (avis d’Erdogan avis d’autres pays). Les locaux du journal Djagadamard, à Constantinople, servent de bureau de recrutement des volontaires. ( Déconnexion /  L'armée russe et l'armée turque avaient recruté des unités de volontaires arméniens. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. A l’issu des débats, Soghomon Tehlirian est acquitté en raison de ses crises d’épilepsie. - Montrez que l'Europesort fragilisée de la première guerre mondiale. Développer et les idées clés suivantes : !. Génocide Arménien Avril 1915- Juille 1916 (Première Guerre Mondiale), Les aires urbaines, une nouvelle géographie d’une France mondialisée, La croissance démographique et ses effets: L'Allemagne, La croissance démographique et ses effets (1), Attentat de Sarajevo : 28 juin 1914 (Première Guerre Mondiale), Début de la Première Guerre Mondiale : 3 aout 1914, Bataille de la Marne, 6 au 13 septembre 1914 (Première Guerre mondiale), Février - Décembre 1916 : Bataille de Verdu (Première Guerre mondiale). Le 24 avril marque le centenaire du génocide arménien perpétré en pleine première guerre mondiale. Cependant, losque vous parlez de la Turquie, vous réferez plutôt à l’empire ottoman qui renforceait les territoires actuels de la Turquie, de l’Arménie, de la Syrie et de l’Iraq. Ce génocide qui a duré  deux ans a causé la mort de plus d’un million de victimes civiles. Y est particulièrement influent le ministère de l’intérieur Talaat Pacha, le ministre de la guerre Ismail Enver (Enver Pacha) et le ministre de la marine Ahmed Djemal Pacha, aucun des trois n’ayant alors atteint l’âge de 40 ans. Mettre à exécution les peines prononcées par contumace envers les responsables majeurs du génocide. L’ex-grand vizir Talaat Pacha, qui avait planifié et ordonné l’anéantissement de tout un peuple, figurait en tête de la liste des cibles à abattre. - Expliquez l'état d'esprit des  Français en 1917. Cette perspective entre en opposition avec les autonomies ethno-religieuses a-territoriales qui sont accordées par l’État plurinational ottoman à ses chrétiens et à ses juifs, accompagnées depuis l’édit de réforme de 1856 d’une égalité juridique complète, du moins en principe. Des centaines de milliers de survivants de la déportation sont rassemblés dans des « camps de concentration » — selon la désignation de l’époque — entre Alep et Deir ez-Zor : il s’agit de lieux de mort en masse par la faim, la chaleur et les maladies. Des débats et plaidoiries dont le juriste Raphael Lemkin s’inspirera pour définir la notion de génocide qui servira à établir la culpabilité des principaux responsables du IIIe Reich jugés à Nuremberg en 1945 et 1946 pour l’holocauste imaginé par les nazis sur le modèle de la solution finale de Talaat Pacha envers les Arméniens. Orient XXI est un média indépendant, gratuit et sans publicité, vous pouvez faire un don défiscalisé en ligne, ou par chèque : Le 24 avril marque le centenaire du génocide arménien perpétré en pleine première guerre mondiale. Au cours de la deuxième moitié de juillet, l’Allemagne fait une telle offre, signe le 2 août un accord avec Constantinople et se montre prête à ne pas se mêler des affaires intérieures — même pas après que le gouvernement du Comité a suspendu avec effet immédiat l’accord de réforme, pour l’annuler à la fin 1914. La révolution de 1908 a encore donné un nouvel élan à la vision réformiste, après trente années de pouvoir autoritaire du sultan Abdul Hamid II, en rétablissant et renforçant la Constitution de 1876, même si des membres importants du Comité sont déjà à ce moment-là sous l’influence du turquisme. Il est alors nommé ministre de l’Intérieur du gouvernement Jeune-Turc, parti nationaliste révolutionnaire ottoman qui a renversé le sultan Abdülhamid II. Il se nomme en réalité Talaat Pacha. Pour qu’il n’ait aucun moyen de résistance, les forces turques massacraient la plupart de la population masculine. De 1915 à 1916, plus de la moitié des 1,5 à 2 millions d’Arméniens ottomans d’Asie mineure sont morts, victimes d’une politique dirigée contre eux. Au cours des semaines suivantes elle procède de même dans les villes de province d’Asie mineure. Lors de ces massacres, les Turcs jetaient les Arméniens de sexe masculin en prison. ( Déconnexion /  Il est présenté comme une cruelle conséquence de la guerre, appelée tragédie de 1915, et non comme un acte volontaire et formalisé. Ce blog est destiné aux élèves du collège St Marie de Ribeauvillé - 68150. Un tel récit réorienterait ainsi une description de la première guerre mondiale qui demeure européocentrée. A Constantinople, il a déjà exécuté de son propre chef Haroutioub Meguerditchian, l’un des principaux agents arméniens de Talaat Pacha au ministère de l’Intérieur. -Quelle est la place de l’Europe dans le monde en 1914 ? Le génocide de 1915 • En 1914, lorsque éclate la Première Guerre mondiale, les Jeunes-Turcs, humiliés par l'impérialisme russe qui tente de protéger les minorités de l'Empire ottoman, poussent le sultan à rallier les empires centraux, Allemagne et Autriche-Hongrie. Les archives de l’Auswärtiges Amt (AA, le ministère des affaires étrangères allemand) comptent parmi les plus importantes sur le sujet. Toutefois, dans les semaines suivantes une vague de massacres sans précédent a lieu dans de grandes parties de l’Asie mineure. Le principal point de discussion concerne les terres arméniennes, que se sont appropriées depuis le dernier tiers duXIXe siècle des responsables musulmans locaux. En font partie les centaines de milliers de réfugiés musulmans desguerres balkaniques de 1912-1913. • Les combats de la Première Guerre mondiale s’achèvent avec la signature de l’armistice en 1918. Quelques éléments suggèrent une comparaison nuancée avec les nationaux-socialistes : la stigmatisation d’un groupe appartenant à une autre religion, qui avait été mis sur un pied d’égalité par les réformes du XIXe siècle et avait gagné de nouvelles marges de manœuvre ; l’idéologie nationale et social-révolutionnaire, en particulier le mélange de représentations nationalistes radicales et impériales extrémistes qui caractérisent les responsables jeunes-turcs du génocide. Au total, et toujours selon le même mode opératoire, sept hauts responsables turcs seront exécutés d’une balle dans la tête en pleine rue par sept «justiciers» de l’opération Némésis. Brutal et omnipotent, Talaat P… Les nationaux-socialistes ont admiré le révisionnisme efficace de l’allié jeune-turc du temps de la guerre mondiale. Les auteurs ont bien analysé leur sujet et ont bien sû résumé. La science suit ainsi le juriste polonais juif Rafael Lemkin, créateur du concept de « génocide » et aux origines de la Convention sur le génocide des Nations unies (1948). Tous ont soif de vengeance. D’avril 1915 à juillet 1916, les deux tiers des Arméniens vivant sur le territoire turc périrent au cours d’une extermination planifiée. La Première Guerre mondiale, dans laquelle les Trois Pachas engagent l’empire aux côtés de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie, lui fournit un prétexte pour mettre en œuvre ses projets d’extermination. Il est ministre de la marine et gouverneur militaire de la Grande Syrie qui comprend le Liban, la Palestine et l’actuelle Jordanie. Les principales puissances victorieuses (France, Royaume-Uni, États-Unis) imposent aux Empires centraux vaincus des traités de paix aux conditions très dures. Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés. - Expliquez pourquoi les Français espéraient que la guerre 14-18 serait la "der des ders". De récentes ... La Turquie est un pays majoritairement musulman et la plupart des Turcs ne consomment pas d'alcool, considéré comme "haram" (interdit) par l'islam. C’est seulement au début du XXIe siècle que les descendants de « grands-mères arméniennes » ont commencé à en parler ouvertement. On peut dire que le génocide arménien était le premier génocide du vingtième siècle. Voyant le tireur prendre la fuite, il s’est joint à Nicolas Jessen pour se lancer à sa poursuite. Son premier cercle n’était constitué que d’hommes. Le génocide arménienfut étroitement lié à la Première Guerre mondialedans le Proche-Orient et le Caucase russe. Au président du tribunal qui l’interroge, Soghomon Tehlirian, passible de la peine de mort s’il est avéré qu’il a prémédité son crime, assure avoir obéi à une voix intérieure pour exécuter sa victime. Boleslav Detnhicki, un employé de maison de 32 ans, a lui aussi assisté à l’exécution. Il se nomme en réalité Talaat Pacha. L’œuvre de sa vie avait débuté au début des années 1920 suite aux crimes perpétrés contre les Arméniens et restés impunis. Au sein de l’élite turcophone musulmane, dont le Comité jeune-turc revendique la représentation, domine un consensus selon lequel la vision réformiste ottomane — et ainsi le principe d’égalité — ont échoué en même temps que la pluralité ethno-religieuse. - Quelles sont les principales phases de la guerre ? Dans les provinces de l’est, les hommes sont à chaque fois mis à part avant le départ et massacrés, et dans quelques endroits c’est aussi le cas des femmes et des enfants ; dans la province de Diyarbekir et à Hakkari cela concerne également les chrétiens assyriens. ➤ Article paru dans le magazine GEO Histoire sur la Turquie (n°42, novembre - décembre 2018). L’accompagne une intense propagande nationaliste turque et panturque, aux accents islamiques. Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous : Ces nouvelles maladies qui sévissent en Afrique, Prison – Patrick Balkany placé à l’isolement pour éviter qu’il ne radicalise d’autres détenus dans la fraude fiscale, Emma Goldman La vérité sur les bolcheviks, Errico Malatesta L' ANARCHIE, Le "socialiste" Proudhon contre les femmes, Maurice Fayolle Réflexions sur l'anarchisme, M. BAKOUNINE - CATHECHISME REVOLUTIONNAIRE, René Berthier Les anarchistes et le suffrage universel, Sébastien Faure Les Anarchistes ce qu'ils sont,ce qu'ils ne sont pas, STIRNER ET NIETZSCHE Thèse de Albert Lévy, Voltairine de Cleyre DE L’ACTION DIRECTE, L’ORIENT ET LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, UN DOSSIER AU LONG COURS, British anxiety about jihad in the Middle EastDONALD M. MCKALE, JUNE 2015, Comment la première guerre mondiale a transformé le Proche-OrientNATIONALISME ARABE ET SOUFFRANCES INDICIBLESLEYLA DAKHLI, NOVEMBRE 2014, Dix ans qui ébranlèrent le Proche-Orient et le MaghrebENTRETIEN AVEC HENRY LAURENSOCTOBRE 2014, L’empire ottoman et l’Europe : à chacun sa guerreERIK JAN ZÜRCHER, OCTOBRE 2014, La France protectrice des chrétiens en SyrieUNE POLITIQUE IMPÉRIALE DE LA RÉPUBLIQUE LAÏQUEDOMINIQUE TRIMBUR, OCTOBRE 2014, La question arménienne et l’alliance turco-allemande (1913-1914)THOMAS SCHMUTZ, MARS 2015, Le canal de Suez, un enjeu stratégiqueCOMMENT LONDRES RENFORÇA SON EMPRISE SUR L’ÉGYPTECAROLINE PIQUET, DÉCEMBRE 2014, Le djihad au cœur des inquiétudes britanniques dans le monde musulmanDONALD M. MCKALE, JUIN 2015, Les batailles décisives du front orientalDÉCEMBRE 2014, Pour la France, défendre en priorité ses positions au MaghrebET ENRÔLER DES MUSULMANS DANS L’ARMÉEJACQUES FRÉMEAUX, OCTOBRE 2014, Quand la survie des Libanais était soumise aux impératifs stratégiquesL’HISTOIRE MÉCONNUE DE LA GRANDE FAMINE DU MONT-LIBAN (1916-1919)YANN BOUYRAT, MAI 2015, Que faire des juifs de Palestine ?LES CONTRADICTIONS DE LA POLITIQUE OTTOMANEYUVAL BEN-BASSAT, FÉVRIER 2015, The Armenian question and the Turkish-German alliance (1913-1914)THOMAS SCHMUTZ, MARCH 2015, The Jewish Yishuv in Ottoman PalestineCONTRADICTIONS OF THE OTTOMAN POLICYYUVAL BEN-BASSAT, FEBRUARY 2015, What was different about the Ottoman war ?ERIK JAN ZÜRCHER, OCTOBER 2014, Mise en place d’un nouvel ordre hachémite au Yémen, Comment la première guerre mondiale a transformé le Proche-Orient. Génocide Arménien Avril 1915- Juille 1916 (Première Guerre Mondiale) Partager cet article. Ce blog est destiné aux élèves du collège St Marie de Ribeauvillé - 68150. Premières Nations du Canada : du "génocide culturel" à la réconciliation... La folle échappée de Rudolf Hess, le « dauphin d'Hitler », Malgré les obstacles, l'industrie du vin turc refuse de flancher, VIDÉO – Namibie : les Herero, victimes d'un génocide oublié. Le café turc, la potion magique des Ottomans. Lettre d’un poilu: Karl Fritz (Maas Koob Damien), Lettre d’un poilu: Karl Fritz (Bliengen Milena), Lettre d’un poilu: Karl Fritz (Picco Loris), Lettre d’un poilu: René Jacob (Oliveira Bryan), Lettre d’un poilu : René Jacob (Depotter Sophie), Grant, R.G. En premier lieu, c’est la possibilité de se rapprocher d’une grande puissance européenne en vue d’une alliance. Changer ). Le Figaro n’hésite pas à le qualifier de «tyran de petite envergure mais aux ambitions démesurées» et rappelle son passé. En ce qui concerne les Balkans, la perspective d’États-nations post-ottomans domine depuis le Congrès de Berlin de 1878, avec pour chacun une identité ethno-religieuse propre. Au XVIIe siècle, épée à la main, les sbires du sultan Murad IV sillonnaient les rues ... En 1919, Adolf Hitler rencontre ce poète et dramaturge à la réputation sulfureuse. Cela ne concerne pas l’Allemagne.». Baptisée «opération Némésis», du nom de la déesse grecque de la vengeance, cette «mission militaire spéciale» est l’une des plus discrètes du XXe siècle. L’accord sur la réforme accorde des compétences élargies à deux inspecteurs issus d’États neutres, visant à imposer la restitution de terres, la participation de non musulmans aux conseils régionaux, à l’administration et à la police, comme l’usage des langues régionales dans les tribunaux. ( Déconnexion /  L’individu marchait tranquillement à une vingtaine de pas devant lui. Car l’assassinat de l’objectif numéro un est un travail d’équipe dont Tehlirian n’est que le bras armé. Plongeant la main dans l’une des poches de son manteau, il en a extirpé une arme. Telhirian, qui s’est procuré une photographie de l’ex-grand vizir, gratte la moustache et le fez sur le cliché pour mieux l’identifier. C'est pas sorcier Recommended for you. Or, les nationalistes arméniens, qui étaient alliés aux Russes, ont aussi commis des atrocités dans les villages musulmans sous leur contrôle. Après une défaite entre 1914 et le janvier 1915 sur le front du Caucase à Sarikamish, le ministre de la guerre turque a reproché une trahison des Arméniens, puis il a ordonné le désarmement de tous les soldats arméniens dans l’armée turque et leur transfert dans des bataillons de travaux forcés. Comme le diplomate américain tente de plaider la cause arménienne, Talaat lui répond froidement : «La haine entre nos deux peuples est si intense qu’il nous faut en finir avec eux, sinon nous devrons craindre leur vengeance.» La rafle et l’exécution de 650 intellectuels arméniens à Constantinople dans la nuit du 24 avril 1915 marque le début de la déportation à marche forcée, suivie de l’extermination à grande échelle des hommes, femmes et enfants, sans distinction. À Brest-Litovsk, la diplomatie ottomane tardive a enregistré pour la première fois un grand succès, et récupéré de vastes portions de territoire, à savoir ceux placés entre Batoumi et Kars qui avaient été perdus en 1878 au moment du traité de Berlin. Ces massacres furent le résultat d’une politique délibérée d’une partie des dirigeants de l’empire ottoman de « turquiser » l’espace sur lequel ils régnaient et de constituer un ensemble homogène nationalement et religieusement. Après la conquête turque (1453), Constantinople a conservé officiellement son nom jusqu'à la Première Guerre mondiale, tout en étant de plus en plus souvent appelée sous son nom actuel : Istamboul (en français) ou Istanbul (version anglaise). De 1913 à 1918, un gouvernement dictatorial jeune-turc est à la tête de l’empire ottoman, qui, au cours de la première guerre mondiale, tient à préserver et à agrandir ce grand empire chancelant. Placée sous l’autorité d’Armen Garo, l’ambassadeur d’Arménie auprès des Etats-Unis, le plan est minutieusement préparé et financé par des collectes de fonds notamment auprès de la communauté arménienne en exil. Son objectif : traquer les responsables des massacres en fuite et les exécuter. Le plus proche s’appelle Nicolas Jessen. On doit observer que les années de guerre ottomanes s’étendent des guerres balkaniques jusqu’au conflit autour de la question de l’Asie mineure sous Mustafa Kemal Atatürk, c’est-à-dire de 1912 à 1922, et que dans une très large mesure les Jeunes-Turcs et les kémalistes sont identiques. Parmi ses livres figurent The Nearest East : American Millenialism and Mission to the Middle East (2010) ;Turkey Beyond Nationalism(2006) ; The Armenian Genocide and the Shoah(2002) ; et Der verpasste Friede : Mission, Ethnie und Staat in den Ostprovinzen der Türkei (1839-1938) (2000). Passée sous silence depuis l’hécatombe de 1915, la cause arménienne occupe le devant de la scène. Tehlirian gagne l’Allemagne à son tour, se fait passer pour un étudiant et se met en contact avec le commando berlinois. En parallèle, ce gouvernement mène une politique démographique et économique nationale et social-révolutionnaire, qui, en accord avec la nouvelle idéologie du « turquisme », a pour but de créer en Asie mineure un foyer national sûr et une souveraineté illimitée pour les Turcs. Une canne à la main, il se dirigeait vers le jardin zoologique. Les massacres sont commis par des unités d’une organisation spéciale qui agit depuis juin 1914 contre les chrétiens ottomans ; des gendarmes associés à des criminels dont la peine de prison est commuée par l’État ; de même que par des tribus kurdes recrutées pour l’occasion.