Ce n'est pas une balle mais tout un chargeur que Jon Favreau se vide dans le pied en décidant d'expérimenter le réalisme au maximum. Avec leur saccage dorénavant annuel de tous leurs plus grands films d'animation, Disney peuvent se vanter d'avoir inventé un nouveau type de cinéma, celui qui achète à prix d'or l'émotion du spectateur au lieu de la lui vendre. Lire ses 34 critiques, Suivre son activité Film de lâches absolument indéfendable et inexcusable, Le Roi Lion fait honte à tout ce qu'il est censé honorer, croyant que de simples images peuvent suffire à reproduire la maestria de son modèle et ne distillant rien d'autre que de l'ennui et de la consternation. L'article n'a pas été envoyé - Vérifiez vos adresses e-mail ! Malgré mes appréhensions, je l’ai beaucoup apprécié mais à cause de plusieurs problèmes, le film n’atteint pas le même niveau de l’original pour plusieurs raisons. Il était question d’un jeune lionceau qui devait apprendre à devenir adulte suite à la mort de son père. Le nouveau sens qu'elle trouve (Scar n'expliquant plus son plan aux hyènes avec domination mais devant les convaincre de se rallier à lui, elles qui pensent déjà à le dévorer vivant) est intéressant et la révision n'est pas si mal, passée la déception de l'entendre raccourcie et bloquée dans le chanter-parler. Vincent Lindon, François Damiens, Contact | On ne peut que comparer avec le dessin animé, visuellement c'est très beau mais les voix n'offre aucune émotion et impact, les chansons ont été remanié mais comme toutes les réadaptation, encore une fois, nous somme confronter a un bel échec. Jean Reno reprendra le rôle de Mufasa. Les thèmes-phares arrivent presque à lasser à force d'être répétés encore et encore sans changement. Mais bon on ne peut pas tout avoir et le reste s observe agreablement et permets de voir ou revoir cette oeuvre sur grand ecran ou il en ait plus appréciable. Non, non non et encore une fois non. Lire ses 65 critiques, Suivre son activité Lire la critique de Le Roi Lion, Je n'avais pas envie de critiquer le film. Lire l'avis à propos de Le Roi Lion, Shenzi tu connais un bon resto ? Le film est en train de me saouler !! Quant à sa bande originale, hormis les inédits « Spirit » (Beyoncé) et « Never Too Late » chanté par Elton John durant le générique, elle réunit quasiment toutes les chansons cultes écrites par Tim Rice et Elton John. ©AlloCiné, Retrouvez tous les horaires et infos de votre cinéma sur le numéro AlloCiné : 0 892 892 892 (0,34€/minute). Le photorealisme est certes très joli mais ça enlève toutes les émotions des personnages vu qu'un animal n'est pas extrêmement expressif ! Quelques clins d'oeil savoureux pour les fans inconditionnels sont néanmoins bienvenus, quelques modernisations dans les dialogues, mais fondamentalement, il vaut mieux regarder à nouveau la version originale plutôt que ce film parfaitement marketé (ah Beyonce) mais inutile. Un bijou visuel mais la magie opère moins, 7 points négatifs qui font perdre l'émotion du Roi Lion. Impossible de partager les articles de votre blog par e-mail. Baloo, King Louie, Timon, Pumba, Simba… Entre spectacles musicaux 100% inédits et expériences immersives qui rendent hommage aux personnages cultes du ROI LION et du LIVRE DE LA JUNGLE, on a passé un moment magique et fait le plein de jolis souvenirs ! Car plus dérangeant encore que de voir des animaux inexpressifs parler, il faut aussi les faire chanter. Visuellement magnifique ! Cet abominable vol artistique pousse l’aberration à un niveau si élevé que l'on regarde le massacre, le cerveau éteint et le regard mort. Le rapport compliqué entre la petite souris et son public a maintenant atteint son apogée avec cette édition Deluxe du chef d'oeuvresque Roi Lion. 12 abonnés 2 abonnés Mulan, S.O.S. Les chansons sont massacrés. Sébastien Lifshitz, Avec Néanmoins avoir misé sur un visuel rend par exemple la mort du père moins percutante, moins touchante que pour la version original. La version de 1994 reste à mes yeux inégalable. ️. La VF est tout simplement exécrable, une horreur avec des chansons originales magnifiques qui sont saccagées dans ce film par une équipe de doublage en dessous de tout. 4 abonnés Antoine de Maximy, Alice Pol, Max Boublil, De 242 abonnés On ne peux que comparer avec l'original car tout est un copié collé assez vulgaire du dessin animé. De plus, son Scar est plus gueulard, plus brutal et n'a plus ce qui faisait la signature du personnage, à savoir un comédien-né qui sait jouer les êtres pathétiques à merveille, alors qu'il garde les mêmes dialogues. Critique de Le Roi Lion par cloneweb. Aucun bon chanteur et on en parle de " l'amour brille sous les étoiles " alors qu il fait jour ???? Lire l'avis à propos de Le Roi Lion, Poursuivant sa politique d’adaptation « live » des plus grands classiques du studio, Disney s’attaque cette année à un monument, l’un de ses films d’animation les plus réputés et aimés de toute son histoire : Le Roi Lion. John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki, Par les membres ayant fait le plus de critiques, et n'a pas son moment flippant dans sa chanson( Soyez prêtes ). Préférences cookies | Dès 1996, le studio proposa une adaptation en prises de vues réelles des 101 DALMATIENS avec Glenn Close en vedette. Lire la critique de Le Roi Lion, Le Roi Lion, c'est le symbole du nouvel âge d'or de Disney, bâti sur les succès de La Petite Sirène et de La Belle et la Bête... Alors même qu'à l'origine, le film était plutôt envisagé comme un tout petit projet anodin, un laboratoire pour outsiders, tandis que le studio croyait bien plus... Beyoncé (25 millions) et le retour d'Elton John (17 millions) ça fait 42 millions de $ de paye pour reprendre des tubes repris par la planète depuis 25 ans. On se replonge effectivement avec plaisir dans cette tragédie antique mais l'émotion passe forcément moins bien sur des visages d'animaux quasi réalistes que sur des dessins animés. 48 abonnés Toutes les stars font pourtant un très bon boulot, Donald Glover, Beyoncé, Alfre Woodard, John Kani, John Oliver, JD McCrary et Shahadi Wright Joseph sont d'excellents remplacements, Billy Eichner et Seth Rogen arrivent à nous faire oublier Nathan Lane et Ernie Sabella et leurs impros très drôles sont les rares moments à créer une réaction chez nous, Florence Kasumba joue une Shenzi plus sérieuse qui compense les interruptions bouffonnes de Keegan-Michael Key et Eric Andre, et James Earl Jones, malgré les 88 ans au compteur qui se ressentent et une récitation assez automatique (ses nouvelles répliques se comptent sur les doigts d'une main), reste une voix iconique et puissante. Aussi, certains passages du film sont clairement fait pour la 3D, sauf qu’en 2D c’est insupportable de voir ça. À l'exception de Circle of Life interprétée en off et copiant au plan près et à la seconde près la scène originale, les autres titres ne trouvent jamais une illustration qui rende honneur à leur énergie, I Just Can't Wait To Be King et Hakuna Matata sont très bien reprises mais visuellement molles du genou, Can You Feel The Love Tonight fait intervenir Simba et Nala à la place des choeurs mais Beyoncé bouffe son partenaire (et nous sert une nouvelle chanson, Spirit, absolument pas à sa place et musicalement discordante) et la romance censée briller sous les étoiles se passe en plein jour, bonjour l'application. © Crédits Photos – S H U N R I Z E.com & The Walt Disney Company. Le film est beau, oui. Recrutement | Très belle image et prouesse technique (5 étoiles pour cet aspect). Je pense notamment à une scène iconique à fort potentiel lacrymal qui n’a pas eu l’effet escompté sur moi. Comme on pouvait s’y attendre, les personnages perdent beaucoup en charisme à cause de cette aspect réaliste (Scar, Zazou...), les chansons ont beaucoup moins de prestance et d’impact (notamment « Be Prepared » la chanson de Scar), et la nouvelle est loin du niveau des chansons originelles. 1 abonné Et je signale que je n’ai absolument rien contre les versions live des classiques Disney. Les personnages sont complètement zombifiés, condamnés à une unique expression faciale et privés de leurs traits physiques qui les rendaient si charismatiques. Lire sa critique, de Vu en VF 2D. Richard Minier, Edouard Salier, De Avec Aussi bien dans le sens de l'appréciation que dans le sens du reproche. Politique de cookies | N'ayant que sa prouesse visuelle comme vulgaire cache-misère, Le Roi Lion réussit l'exploit d'être incohérent avec son seul argument de vente, la refonte graphique complète en réalité virtuelle. Un parti pris qui semble plaire puisque que le métrage a rassemblé plus de 3 millions de nostalgiques dès sa première semaine d’exploitation. Le Roi Lion possède probablement les pires séquences musicales vues ces dernières années au cinéma, se résumant à faire courir à l'infini les personnages sur des surfaces plates, sans science du découpage, sans donner de l'envergure aux drops et étant totalement hors-sujet avec l'imagerie du film. Malgré quelques imperfections certes comme Scar ne fait pas vraiment peur, Je n'en attendais rien mais j'ai quand même été déçu. ## Dans le genre "copier/coller", ça se pose là. Entre le Simba traumatisé et le Simba revigoré, on cherche désespérément une différence. Lire ses 425 critiques, Suivre son activité Je veux bien qu'on parte dans cette direction, mais apportez quelque chose de nouveau bon sang, soyez créatif, vous êtes grassement payé pour ça. En tant que fan inconditionnel du film de 1994 (le meilleur Disney à mes yeux), il fallait que je voie le dernier live-action de 2019 après Dumbo (que j’ai trouvé moyen) et Aladdin (que j’ai beaucoup aimé). Le remake du classique de l'animation des studios Disney avec les voix de Donald Glover, Beyoncé, Seth Rogen, Chiwetel Ejiofor, Billy Eichner et Jean Reno. Mis en scène par Jon Favreau (LE LIVRE DE LA JUNGLE), cette version du célèbre dessin animé de 1994 où n’apparaissait aucun personnage humain est exclusivement numérique. Visuellement incroyable on retire plus d émotion lors des plans des lions mais ou aucune parole ne sort. Dès lors, ce remake qui ne propose rien de neuf en dehors de son esthétisme s’avère dispensable. C est dingue ce qu on peut faire maintenant . Le rapport compliqué entre la petite souris et son public a maintenant atteint son apogée avec cette édition Deluxe du chef d'oeuvresque Roi... En bref très très déçu je me replongerai avec plaisir dans le dessin animé mais je ne compte pas revoir ce film. Parent et enfant y trouveront leur plaisir et chantonneront les musiques connues.... Donc pas spécialement nouveau, ils ont limité les risques mais au moins on ne perds pas de l oeuvre original. Passionnée de Pop Culture et friande d'évasion, ma curiosité n'a aucune limite. Le film est toujours considéré comme un bijou cinématographique comme le fut Blanche Neige et les Sept Nains en 1937. C'est juste mon avis. Note que les remakes des classiques Disney ne vont disparaître de sitôt du paysage. Cependant, il ne s’agit pas cette fois-ci d’un live-action. Sauf que la, les voix sont beaucoup moins bonnes, et le scénario qui est presque identique également, arrive à modifier les meilleures phrases, voir mots, en une bousse à faire rire.